Art brut à Rothéneuf…

Ce n’est pas vraiment un musée, d’accord. Mais le Rat a parfois besoin d’un peu de vitamine D, et il est donc allé vagabonder sur les Rochers Sculptés de Rothéneuf, balade qu’il a ensuite complétée en découvrant une étonnante expo dans un ancien hôtel à proximité.

Rothéneuf, c’est en fait un quartier de Saint-Malo, célèbre pour l’œuvre d’art brut qu’y sculpta l’abbé Fouré sur un ensemble de rochers granitiques, en bord de mer. Le site est impressionnant, même si la plupart des personnages et des scènes taillés dans la roche ont subi les outrages du temps…et parfois des hommes.

L’abbé Fouré est un ecclésiastique qui, après être passé par de nombreuses paroisses, est détaché à Rothéneuf en 1896. Un accident vasculaire cérébral le prive de l’ouïe et le laisse quasiment mutique ; écarté de ses fonctions, il va donc trouver dans la pierre un moyen d’expression idéal, et, pendant 16 ans, va s’atteler à la réalisation d’une œuvre exceptionnelle. La puissance de ses sculptures est d’ailleurs encore perceptible, malgré l’érosion et le mauvais état général du site. Très escarpé, celui-ci surplombe la mer ; pour y accéder, il faut payer son écot (2€50), puis s’aventurer sur les roches…pas d’indication, ni de panneau, mais cela serait sans doute plus préjudiciable qu’autre chose. La beauté sauvage du lieu se goûte dans le silence ; seul le bruit du ressac vient troubler le tête-à-tête avec les monstres de légende, les corsaires au profil affûté, ou les personnages bibliques qui émergent ça et là de la roche, figés pour l’éternité par le courroux d’une Méduse au regard pétrifiant.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’exploration terminée, une fois de retour dans la ville, une affiche interpelle le visiteur : une exposition d’art brut, dans un lieu un peu insolite, l’Hôtel du Terminus du Val. Cette ancienne pension de famille héberge le travail de l’Association des Amis de l’œuvre de l’Abbé Fouré, ainsi qu’une exposition en extérieur, sous forme de panneaux présentant de grands noms et des lieux célèbres de l’art brut.

L’œil du Rat :

Le Rat, plutôt fan de ce type de productions (merveilleuse expo Raw Art à la Halle Saint-Pierre, l’année dernière!), a été étonné de la qualité des textes, prêtés par le Palais Idéal du Facteur Cheval, à Hauterives (Drôme).

J’ai retrouvé Chaissac, Wölfli ou Robillard, mais j’ai également découvert de nouvelles productions (Raphaël Lonné, pour n’en citer qu’un) et d’autres lieux que, vous vous en doutez, je rêve à présent de visiter (et le Rat Prof a l’air plutôt d’accord avec ça! 🙂 Le Petit Paris de Marcel Dhièvre et la Cathédrale de Jean Linard arrivent en tête!

Le second volet de l’exposition, en intérieur, est consacré à l’œuvre de l’abbé ; elle n’a certes pas la même touche professionnelle, mais elle n’en reste pas moins très intéressante, avec des documents originaux visiblement collectés avec le plus grand soin. L’Association fait du bon travail, mais elle n’a pas l’air bien soutenue par les pouvoirs locaux, ce qui est fort regrettable.

Le + du Rat :

L’Hôtel du Terminus du Val est complètement anachronique, avec sa collection de vinyles aux murs et sa cour intérieure meublée de bric et de broc. On s’accoude rêveusement sur une table en bois flotté pour s’imprégner de la magie un peu désuète de l’endroit…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s