La Demeure de Corsaire à Saint-Malo : à l’abordage!

Les vacances du rat en Bretagne, c’est…un peu de soleil, pas mal de bonne nourriture (hé oui, les rats, ça aime grignoter, je ne vous apprends rien!) et surtout beaucoup de belles visites et de découvertes en tout genre!

A Saint-Malo, le Rat s’est donc rendu à la Demeure de Corsaire, sise au coeur de l’hôtel Magon, la demeure particulière de François-Auguste Magon de la Lande, armateur et corsaire français du 18ème siècle. Au coeur des remparts, cette immense maison de 59 pièces est encore habitée. C’est d’ailleurs le fils des propriétaires, Pierrick, qui a guidé la visite, avec beaucoup d’aisance et de professionnalisme.

Le principal intérêt de cette visite résidait d’ailleurs, à mon sens, dans les commentaires du guide, les pièces traversées servant plus à illustrer ses propos. Maquettes de bateaux et nombreuses marines décorent les salons d’apparat de l’armateur ; les affaires plus sérieuses se concluaient à l’étage, dans un bureau très dépouillé, auquel on accédait par un escalier dérobé.

Au cours de la visite, on découvre la différence fondamentale entre le pirate et le corsaire, les règles de l’abordage (s’emparer du pavillon ennemi pour mettre fin aux combats), les différentes routes commerciales, les produits exotiques ramenés des différentes escales (châles d’indienne, cabosses de cacao ou porcelaine chinoise) et surtout les astuces des corsaires pour tromper les autorités!

L’œil du Rat :

Quatre enfants entre 4 et 10 ans ont suivi la visite (une petite trentaine de personnes quand même), et malgré les parenthèses du guide, qui s’adressait de temps en temps à eux pour vérifier qu’ils comprenaient les notions essentielles, cette visite est clairement destinée à un public d’adultes.

Il existe peut-être des prestations particulières pour les plus jeunes, mais elles ne sont pas mentionnées à l’accueil : pas trace d’une quelconque médiation, que ce soit sur support papier ou numérique, ce qui est un peu regrettable.

L’exploitation du lieu est clairement familiale et très orientée sur les réceptions et les séminaires ; la visée didactique cède forcément un peu le pas à une logique plus commerciale.

 

Le + du Rat :

Les caves sont clairement le point fort de la visite! On y découvre les portes en bois percées d’ouvertures rondes permettant aux bandes de chats errants de pénétrer dans les caves à toute heure pour se gaver de…rats! 😦

Le guide nous a également dépeint les rondes des dogues sur la plage dès la nuit tombée, les portes de la ville s’étant refermées dès le couvre-feu sonné. Ces douze molosses gardaient les bateaux et s’assuraient qu’aucun vol n’était commis.

Le plus intéressant, c’est sans doute ce réseau de passages souterrains desservant toutes les caves de corsaires du quartier : pratique pour faire rouler chez son voisin, ni vu ni connu, les tonneaux qu’on avait fait rentrer en douce!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s